Chapitre en ligne 6: Les styles de direction

PLAN: Les styles de direction

La diversité des styles de direction

Les facteurs influençant le style de direction

SYNTHESE: Les styles de direction

Les dirigeants exercent leur pouvoir avec un certain style qui résulte d'une combinaison de leur personnalité, de leurs orientations et des facteurs organisationnels qui déterminent le contexte de leurs actions.

Les styles de direction influencent la prise de décision, mais également le climat social de l'entreprise au travers des relations quotidiennes entre les managers et leurs subordonnés.

La diversité des styles de direction

Les relations managers/subordonnés

En menant une étude approfondie des relations existant entre les managers et leurs subordonnés dans de nombreuses entreprises, Rensis Likert, psychologue américain (1903-1981), a isolé quatre styles de direction:

À la suite de son étude, R. Likert conclut que le style participatif est le plus efficace car il est source de satisfaction, et donc de motivation, des hommes au travail, et favorise des prises de décision pertinentes. Cependant, ce style peut également être source de conflits et limiter la cohérence des décisions.

Sans apporter d'élément analytique nouveau par rapport à l'analyse de R. Likert, les docteurs en psychologie Robert R. Blake (1918-2004) et Jane S. Mouton (1930-1987) ont caractérisé les styles de direction selon l'intérêt porté par le dirigeant à la production (abscisses) et aux relations humaines (ordonnées).

Leur grille managériale offre un outil de diagnostic supplémentaire sous une nouvelle perspective: le comportement du dirigeant dépend de l'orientation (sur les tâches ou sur les personnes) qu'il donne à son action dans l'exercice du pouvoir.

Le dirigeant porte l'intérêt à la production sur les relations humaines
  • Style 9/9: intérêt maximal à la fois pour la production et le personnel, un style idéal, difficile à mettre en pratique.
  • Style 9/1: recherche de l'efficacité de la production sans tenir compte du facteur humain, style taylorien.
  • Style 5/5: équilibre entre les nécessités de la production et le maintien du moral des salariés.
  • Style 1/9: peu d'intérêt pour la production, ce style de direction privilégie les bonnes relations humaines.
  • Style 1/1: peu d'intérêt pour la production et les relations humaines, les efforts consentis permettent à peine de maintenir l'organisation.
Le dirigeant porte l'intérêt aux relations humaines sur la production.
  • Style 1/1: peu d'intérêt pour la production et les relations humaines, les efforts consentis permettent à peine de maintenir l'organisation.
  • Style 1/9: peu d'intérêt pour la production, ce style de direction privilégie les bonnes relations humaines.
  • Style 5/5: équilibre entre les nécessités de la production et le maintien du moral des salariés.
  • Style 9/1: recherche de l'efficacité de la production sans tenir compte du facteur humain, style taylorien.
  • Style 9/9: intérêt maximal à la fois pour la production et le personnel, un style idéal, difficile à mettre en pratique.

R. R. Blake et J. S. Mouton, Dimension du management, Éditions d'Organisation, 1975.

Les facteurs influençant le style de direction

Après avoir proposé, en 1958, une grille d'analyse des styles de direction selon le degré d'autorité du manager et de liberté des subordonnés, Robert Tannenbaum et Warren H. Schmidt ont considéré qu'il fallait également prendre en compte l'influence de l'environnement sur le manager (ou leader) et, en particulier, les interrelations entre le leader, les subordonnés et le contexte.

La personnalité du leader

Le style de direction est avant tout la façon qu'a un individu de se comporter au quotidien. Il est donc fortement influencé par la personnalité de cet individu, ses valeurs, sa confiance dans ses subordonnés, sa formation, ses objectifs, mais également sa logique managériale ou entrepreneuriale qui déterminera sa tolérance au risque et à l'incertitude, et donc sa prise de décision.

La structure de l'équipe

Abraham Maslow (1908-1970) a montré que l'analyse des besoins des individus peut influencer le style de direction:

Pour Douglas McGregor (1906-1964), les individus au travail se rangent en deux catégories:

Il faut, en outre, tenir compte de l'adhésion des subordonnés à la culture de l'entreprise, de la cohérence de leurs objectifs personnels par rapport aux objectifs de cette dernière et de leurs capacités à prendre des responsabilités et des décisions comme facteurs d'influence du style de direction mis en oeuvre.

Le contexte

Le comportement des dirigeants dépend également de facteurs organisationnels tels que la culture de l'entreprise, sa taille et sa structure, la nature et l'urgence des décisions à prendre, la communication interne, les procédures de contrôle existantes.

Il n'existe donc pas de style de direction idéal. Le style de direction doit s'adapter à la fois à la personnalité des dirigeants, à leur fonction dans l'organisation, mais également à la motivation des subordonnés et au contexte environnemental de l'entreprise.

Dans une même entreprise peuvent se côtoyer différents styles de direction en fonction des domaines, des personnes, des périodes, des opportunités et des contraintes de l'environnement.

Enseignement et formation pédagogiques en ligne

Tes ressources Internet Management

Penses à ton orientation

Et si vous Pensiez un peu à faire ce que vous voulez

Nous vous aidons à rédiger votre lettre de motivation.
Une lettre personnalisée et adaptée à votre demande.
Une haute qualité du contenu garantie.

e-santé étudiant

Et si vous Pensiez un peu à votre santé

NON au Stress pendant l'épidémie
Comment maintenir ton corps et ton mental au top.
Facile Rapide Efficace.

Ton espace publicité si tu le veux

Les autres chapitres